DIVORCE NOUVELLE GÉNÉRATION

Le mariage a toujours été considéré comme une preuve d’Amour, un acte fort que l’on pose en se disant « OUI POUR LA VIE ».

Au temps de nos parents, le mariage était un moyen pour une femme de quitter la maison de ses parents et vivre aux côtés de l’être aimé.

Pour l’homme, c’était une façon de démontrer à sa dulcinée, que c’est elle qu’il avait choisi parmi tant d’autres.

Le mariage c’était la consécration, à savoir bâtir un foyer et vivre heureux jusqu’à la fin de ses jours.

Aujourd’hui, on constate que le mariage n’a peut-être plus la même valeur qu’autrefois.

Si les jeunes couples sont nombreux à franchir le pas, ils sont aussi nombreux à divorcer!

Si on prend le cas de la Belgique, le pays détient le record du monde en termes de divorces prononcés. En effet 71 mariages sur 100 se solderaient en divorce chaque année.

Source : Life Magazine Belgique

Ce chiffre ahurissant attire notre attention sur les raisons qui engendrent les « Divorces Nouvelle Génération ».


J’ai nommé les « Divorces Nouvelle Génération », les divorces de la nouvelle génération, cette génération connectée, peut-être un peu trop sous l’influence des réseaux sociaux.


Et si les réseaux sociaux jouaient un rôle crucial dans ces Divorces Nouvelle Génération ?


Les réseaux sociaux c’est très innovant, c’est une nouvelle ère qui nous permet de saisir des opportunités certes, mais le revers de la médaille est peu reluisant.

En effet, le fait d’avoir accès à énormément de contenu (Posts, stories, Live) publié par des proches ou même des célébrités, pourrait jouer sur notre appréciation de la vie, quand on est faible d’esprit. Par exemple, vous voyez un post sur Instagram d’une amie en direct de BALI, ce voyage lui a été offert par son mari comme cadeau d’anniversaire.

Dans ce cas, il y a deux choix possibles : Soit vous vous réjouissez pour elle, soit vous développez un petit complexe. Vous vous mettez à comparer l’incomparable et cela pourrait avoir des répercussions sur votre vie de couple.

Autant les réseaux sociaux nous ouvrent les yeux sur le monde, autant nous sommes mis face à nos limitations.

« On se découvre des complexes qu’on n’avait pas auparavant quand on commence à se comparer aux autres. » ~MrsKiss Kay

Dans l’ancien temps, il n’y avait pas internet, ni les réseaux sociaux, le seul moyen de faire des rencontres c’était à 3 pâtés de maisons, dans son entourage. Mais avec les nouvelles technologies, c’est une autre histoire. Vous avez une pléthore de possibilités pour faire des rencontres, échanger et plus si affinités. Tout est accessible. Ceci pourrait expliquer pourquoi la première cause des divorces est l’adultère. Cela commence de façon anodine par des likes, ensuite des petits commentaires, de là s’ensuivent des conversations enflammées en inbox.

On se dit qu’on ne fait rien de mal car ce n’est que virtuel, jusqu’à ce que votre Mari/Femme tombe là-dessus. Le mal est déjà fait, la confiance est rompue .

Vous êtes tout d’un coup face à la réalité et il faut assumer les conséquences de vos actes.


Si l’adultère est la cause principale des divorces, il y a aussi l’entourage qui peut être nocif.

Force est de constater que les jeunes couples sont entourés parfois d’ami(e)s qui n’agissent pas dans leur intérêt. Lorsqu’il y a des problèmes au sein de votre couple, le mieux est d’en parler à des personnes dignes de confiance, qui feront tout leur possible pour apaiser les tensions. Certains jeunes couples sont parfois naïfs et se confient à des ami(e)s qui donneraient tout pour être à leur place. Ces fameux amis n’hésitent pas à les inciter à divorcer, alors qu’ils ignorent la douleur que l’on ressent lorsqu’on doit se séparer de l’être aimé.

Le divorce n’est pas toujours une solution, ne vous laissez pas influencer.


STORYTIME : J’étais à ma pause déjeuner dans un restaurant de la place quand j’ai entendu deux femmes discuter à la table d’à côté.

Elles parlaient si fort qu’il était impossible de ne rien entendre, même si je ne voulais rien savoir.

L’une se plaignait sans cesse de son mari avec qui elle avait un enfant.

Il était soi-disant insupportable, elle en avait marre de devoir cuisiner pour lui etc. Et son amie s’est empressée de lui dire « Mais tu n’as pas à cuisiner pour lui, tu n’es pas sa boniche ! À partir de maintenant, tu cuisineras que pour toi et ton fils et c’est tout ! Tu as besoin de penser à toi aussi, franchement tu devrais divorcer de ce type ! »


J’ai été choquée de la violence des propos de cette soi-disant « amie » qui encourageait son amie à divorcer .Je n’avais pas besoin de connaitre toute l’histoire. Autant il était inutile pour cette femme d’exposer sa vie et livrer son mari à la vindicte populaire, autant il était insensé de la part de son amie de lui conseiller des méthodes aussi radicales.

Le fait est que ceux qui vous encourageaient hier à divorcer, sont capables de vous demander après un divorce fastidieux, comment vous en êtes arrivés là aujourd'hui.

Cela dit, casser du sucre sur le dos de l’Homme/la Femme de sa vie laissera toujours un goût amer à votre interlocuteur. Sur le coup ça vous fait du bien de vous décharger, mais lorsque vous vous réconciliez avec votre moitié, la personne à qui vous vous êtes confié, gardera toujours une piètre image de votre Mari /Femme.


Il est vrai que nous ne sommes plus au temps jadis, où il fallait rester marié pour les enfants, pour sauver les apparences, ou pour avoir une stabilité financière vu que les femmes ne travaillaient pas. Cependant, il est important de mesurer ses propos, de donner des conseils judicieux aux jeunes couples en quête de repères, ou de s’abstenir tout simplement.

Car malheureusement sous la pression des ami(e)s, de la famille, plusieurs couples en viennent à se séparer, alors qu’ils s’aiment toujours. Quel dommage !


Nous sommes issus d’une génération qui faisait face à l’épreuve du temps. Quand ça ne marchait plus on cherchait à le réparer, si on n’y arrivait pas soi-même on l’envoyait au service après-vente. On faisait tout ce qui était possible pour que les choses marchent à nouveau.

De nos jours, si ça ne fonctionne plus on le jette directement à la poubelle. Peut-être que le fait d’être dans une société de consommation nous joue des tours. On voit notre Mari/Femme presque comme un produit que l’on peut façonner à notre guise. Il faut à tout prix qu’il/elle soit à la hauteur de nos attentes, sinon il suffit d’en prendre un(e) autre parmi le panel de possibilités qu’il y a à notre portée.


Il semblerait que les jeunes couples n’aient plus de patience l’un envers l’autre. À la moindre incartade, ils sont tentés de prendre des directions opposées.


  • Les jeunes mariées trouvent que les hommes ne sont pas allés à la bonne école : L’École de la Vie. Car ils ne savent pas se débrouiller tout seuls, à plus forte raison, gérer toute une famille. Ils ont plus besoin d’une servante à leurs petits soins, plutôt que d’une partenaire de vie. Elles ont le sentiment de devoir sans cesse jouer à la fée du logis et à la femme parfaite pour leur plaire. Elles ont parfois l’impression d’avoir des hommes qui se croient tout permis ,des hommes qui ont été tellement choyés par leurs mères, qu’ils n’ont aucune idée du sens des responsabilités. Des hommes qui s’imaginent qu’il faudrait leur passer tous leurs caprices par Amour, fermer les yeux sur leurs infidélités, qui sont de plus en plus normalisées par la société.

  • Les jeunes mariés quant à eux, voient des princesses sorties tout droit d’un château, leur unique but c’est d’en faire des princes qui correspondent à leurs critères. Et des critères, il y en a tellement que malgré leurs efforts ils ne seront jamais à la hauteur. Ils voient des femmes tellement en quête d’égalité entre Hommes/Femmes, que la présence d’un Homme dans leurs vies devient secondaire. Ils ont en face d'eux, des femmes qui ont perdu les véritables valeurs que les femmes avaient à l’époque : La Sagesse, la Patience, la Discrétion, une Foi inébranlable en l’avenir. À la moindre dispute, toutes leurs copines sont informées, au moindre orage, elles cherchent un autre abri. Elles ne sont jamais satisfaites de ce qu’elles ont et croient toujours que l’herbe est toujours plus verte ailleurs. Elles se préoccupent plus de préserver les apparences, plutôt que de s’attaquer aux problèmes qui minent le couple, notamment le côté intime.

Il est vrai que le mariage est une rude épreuve, chaque personne intègre cette aventure avec ses blessures du passé, son caractère, ses expériences qui lui ont permis de se forger une carapace. Il n’est pas dit que deux personnes doivent être parfaitement similaires pour réussir leur vie de couple. Les divergences peuvent être perçues comme des challenges à surmonter pour réussir à s’accorder et à vivre un mariage harmonieux.


Le Divorce n’est pas synonyme d’un échec mais ce n’est pas la solution ultime. C’est une décision qui doit être mûrement réfléchie.

Faisons preuve de patience et de résilience au sein des jeunes couples.

Puisons plutôt dans les nouvelles technologies et les réseaux sociaux, les ressources positives pour renforcer l’union et l’Amour dans notre couple.

Ne laissons pas le virtuel s’interposer telle une muraille entre nous et notre Mari/Femme.


«Privilégiez toujours ce qu’il y a de réel dans votre vie au détriment du virtuel, car pendant que vous êtes dans votre bulle virtuelle, le monde réel évolue. Et si vous ne vous déconnectez pas à temps de ce monde éphémère, il sera peut-être trop tard de reprendre votre vie réelle là où vous l’aviez laissée.» ~MrsKiss Kay

Pierre Corneille disait « Aux âmes bien nées, la valeur n'attend point le nombre des années ».

Prouvons à la génération d’hier, que les jeunes couples mariés d’aujourd’hui, sont tout aussi capables de bâtir des foyers stables, heureux et fusionnels.



39 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout