LE COMPLEXE DU BEAU-PARENT

Depuis la nuit des temps, la belle-mère, c’est-à-dire l’épouse d’un homme qui a des enfants d’une précédente union, a toujours été perçue comme la marâtre dans le conte de Cendrillon : Une femme remplie de rancœur et dont le seul but est de mener la vie dure à sa belle-fille.


Le complexe du beau-parent est un concept qui m’a été inspiré par le complexe d’œdipe qui se définit comme le désir d'entretenir un rapport amoureux et voluptueux avec le parent du sexe opposé (inceste) et celui d'éliminer le parent du même sexe (parricide ou matricide) considéré comme rival. Le complexe du beau-parent est le désir d’éloigner son époux (se) des enfants de son précédent mariage, car on les considère comme des rivaux. En un mot, on épouse l’homme (la femme) mais on rejette ses enfants. Peut-on se targuer d’aimer réellement son partenaire en rejetant une partie de lui ?


Le complexe du beau-parent est un fléau qui sévit dans nos sociétés depuis toujours, sans qu’on comprenne le comportement de ces femmes et ces hommes qui maltraitent les enfants de leurs époux (se).Comme s’ils en voulaient à leur partenaire d’avoir eu une vie avant eux.

Il y a des femmes qui sont d’une jalousie maladive au point de vouloir effacer toutes traces de précédentes relations dans la vie de leurs conjoints. Alors les enfants leur rappellent l’ex amour de leur compagnon, elles ne supportent pas de vivre avec eux au quotidien ; surtout s’il y a des traits de ressemblances avec leur mère, c’est un véritable supplice. Ces femmes sont dans une véritable souffrance car elles s’imaginent sans cesse que les enfants font des complots pour remettre leurs parents ensemble. Elle s’imagine aussi que leur époux n’a d’yeux que pour ses enfants. Leurs frustrations les conduit dans un tourbillon de haine dont elles deviennent les prisonnières.


Les beaux-pères ne sont pas en reste.Ces hommes qui rivalisent avec les enfants de leur femme. Ce comportement s’exprime plus par rapport au fils de leur femme qu’ils verront comme un rival.Les garçons ont tendance à jouer le rôle de protecteur auprès de leur mère,ils leur donnent toute leur affection et veillent sur elle.La venue d’un homme qui viendrait bouleverser cette relation avec leur mère leur paraît impossible à accepter.

Cet homme qui fait son entrée dans la vie d’une femme doit rassurer le fils de cette dernière et gagner sa confiance.Mais malheureusement, on assiste à un rapport de force entre le nouvel homme et le fils. Récemment, les médias ont fait cas d’un drame effroyable en Belgique,d’un homme qui a assassiné le fils de sa compagne. Quel sacrilège !


Il y a aussi de nombreux cas où les beaux-pères convoitent carrément la fille de leur épouse.Pour cela,Il est impératif pour une femme de protéger ses enfants envers et contre tout.Si un homme vous aime réellement,il fera l’effort de connaitre vos enfants,de gagner leur amour. Il est essentiel pour une mère de faire attention aux personnes qu’elle fait entrer dans sa vie afin d’éviter des traumatismes aux enfants,qui ne seront même plus là pour raconter leur calvaire,dans le pire des cas.Un moment donné les femmes doivent se poser les bonnes questions et identifier les signes.Si votre conjoint punit vos enfants sans raison valable,ne fait que les dénigrer,ne supporte pas leur présence et fait tout pour les écarter,prenez vos jambes à votre cou !Certes une femme avec des enfants doit s’autoriser à tomber amoureuse et refaire sa vie mais pas en mettant ses enfants en danger. Car le pire est vite arrivé !


Il en est de même pour ces pères qui se remarient et sont tellement sous l’emprise de leur nouvelle femme, qu’ils ferment les yeux sur le martyr que subissent leurs enfants ! En principe une femme qui vous aime sincèrement ne fera aucunement souffrir votre progéniture. Hélas, le cœur a ses raisons que la raison ignore. Quoiqu’il en soi, un père ne doit pas rester passif face aux violences psychologiques et physiques, que endurent ses enfants.


Ce phénomène du complexe du beau-parent détruit des familles, laisse des séquelles et des traumatismes à vie. On parle souvent de la belle-mère qui est stigmatisée depuis longtemps dans les comptes de fées etc mais il est important d’attirer l’attention sur les beaux-pères toxiques également.


Il existe plusieurs cas de figures. Parfois la belle-mère(le beau-père) ne s’intéresse qu’aux biens matériels de son époux (se) et se fiche royalement d’établir une relation saine avec ses beaux-enfants car elle (il) n’aime pas réellement leur père (mère).

Il arrive également que la belle-mère(le beau-père) aime son époux (se) du plus profond de son cœur mais aurait aimé qu’il (elle) n’ait pas d’enfants. Car même si l’amour est sincère, parfois les enfants ne leur rendent pas non plus la tâche facile. Les enfants doivent aussi comprendre que leur père (mère) a droit au bonheur et ne cherche pas forcément à remplacer leur mère (père).C’est au père (à la mère) de s’engager également afin d’accompagner ses enfants et sa nouvelle épouse (son nouvel époux) dans cette démarche pour l’équilibre familial.


Dans tous les cas, il est évident qu’on ne choisit pas de qui on tombe amoureux. Toute leur vie il y a des femmes (hommes) qui se disent sûrement « Je n’épouserai jamais un(e) homme (femme) avec des enfants ! » et à leur grande surprise tombent totalement amoureux (se) d’un homme (d’une femme) divorcé(e) avec des enfants. Quand on est face à cette situation, à partir du moment où l’on décide de s’engager aux côtés de cet homme (cette femme), il faut prendre le package qui va avec, sinon il vaut mieux renoncer dès le début, pour éviter de faire souffrir des enfants qui ne demandent qu’à être aimés.

"Le véritable Amour ne peut être conditionné ,on aime « en dépit de » et pas « à condition que». L’Amour ne se calcule pas sinon ce n’est plus de l’Amour c’est de la logique." ~MrsKiss Kay

Quand vous faites le choix de vous engager à un homme (femme) qui a déjà des enfants, il est judicieux de vous préparer mentalement car ce ne sera pas toujours une partie de plaisir.

Vous devez savoir que l’attention du père (de la mère) sera partagée entre ses enfants et vous. Ce serait dommage d’user de stratégies pour écarter les enfants afin de passer un moment tranquille en amoureux. C’est un sentiment normal d’éprouver de la jalousie et de vouloir avoir toute l’attention de votre amoureux (se).Cependant, n’oubliez pas que votre homme (femme) a aussi des enfants qui ne méritent pas d’être privé de leur père (mère).


Vous devez savoir que les enfants ne vous considéreront jamais comme leurs vrai(e)s mères (pères), ne gaspillez pas votre énergie à vouloir remplacer leur mère (père) à tout prix. Parfois vous serez confus(e) entre vouloir être un père (une mère) pour eux et ne pas jouir des privilèges du véritable père (de la véritable mère).Il faudrait apprendre à faire preuve de patience.

Le plus important est d’impacter leurs vies positivement sans rien attendre en retour.

Surtout restez vous -mêmes, n’essayez pas de prouver que vous êtes bien meilleur(e) que le vrai père (la vraie mère) pourque les enfants vous aiment. Cela pourrait produire l’effet inverse.

Les enfants sont très perspicaces et verront dans votre petit manège.


Vous allez devoir faire face au fait que votre époux (se) sera toujours en contact avec son ex partenaire. Un enfant est un lien à vie. Il y a des hommes (femmes) tellement jaloux (se) qu’ils (elles) défendent à leur femme (mari) de garder le contact avec le père (la mère) des enfants. L’époux (se) se retrouve donc tiraillé(e) entre son époux (se) et la mère(le père) de ses enfants. Parfois, les femmes (hommes) se déclarent la guerre et chacun(e) campent sur ses positions sans laisser une chance au dialogue. Il faut faire la part des choses, tous les combats ne sont pas bons à mener. Faites confiance à votre époux (se) en posant vos conditions toutefois.

Par Amour et par respect pour vous il (elle) se limitera au strict minimum dans la conversation avec son ex pour ne pas vous offenser, et le fait que vous lui fassiez confiance montrera que vous le (la) soutenez en pensant au bien de l’enfant.


Etre une belle-mère (beau-père) c’est aussi faire face au regard accusateur de la société qui s’est déjà mis en tête que vous ne porterez jamais cet enfant dans votre cœur, alors tout ce que vous faites pour son bien est forcément mal perçu. Par exemple, si vous réprimandez l’enfant en public ou en présence d’amis ou famille proche connaissant votre situation familiale, ils penseront que vous lui criez dessus car vous êtes incapable de lui témoigner de l’affection.

Par contre, si vous êtes la véritable mère(le véritable père), rien de plus normal.

C’est un peu le revers de la médaille. Vous n’êtes pas totalement libre d’élever cet enfant comme vous le souhaitez, on vous rappellera à l’ordre où on vous fera comprendre que ce n’est pas votre rôle.


Le rôle d’une belle-mère est difficile car c’est un rôle qui est déjà mal vu par la société, beaucoup de gens ont déjà des préjugés. Cependant, les belles mères ne sont pas toutes des sorcières. Il est grand temps que la société change la perception négative qu’elle projette sur les belles-mères, et que ce statut soit reconnu. Par exemple lorsque c’est le jour de la fête des mères, les enseignants peuvent proposer aux enfants qui le souhaitent de confectionner deux cadeaux, un pour leur maman biologique et un pour leur belle-maman. Certaines femmes ont épousé des hommes qui ont déjà des enfants et n’ont pas la chance d’avoir des enfants biologiques, ces petites marques d’attention de la part de leurs beaux-enfants font toujours plaisir. Il en est de même pour les beaux-pères.


Il convient à la société de s’adapter à tous les différents types de modèles familiaux qui existent. Les familles recomposées sont de plus en plus nombreuses. Il faudrait leur donner les mêmes moyens que les familles conventionnelles.


« Aimer son propre enfant, cela est censé aller de soi. Mais aimer l’enfant d’un(e) autre, c’est atteindre une autre dimension de l’Amour »~MrsKiss Kay

Le beau parent est doté d’une capacité à aimer qui dépasse tout entendement.


On dit souvent que lorsqu’on aime son homme (sa femme) c’est ce même amour que l’on projettera sur ses beaux-enfants. Comme si cela allait de soi. Et pourtant, il ne suffit pas d’être fou amoureux (se) de son conjoint(e) pour bien traiter ses enfants.

Je dirai plutôt qu’il faudrait apprendre à connaitre ses beaux-enfants, s’investir dans leur éducation aux côtés de votre conjoint(e) sans rien attendre en retour, aimer tout simplement les enfants tels qu’ils sont avec leurs qualités et leurs défauts. Il faudrait les aimer d’un amour sincère et non juste parceque vous n’avez pas le choix ou que vous voulez marquer des points auprès de votre conjoint(e) .

Plus la relation est naturelle, les enfants le ressentent et vous le rendront bien, à un moment donné.


Une famille recomposée n’est pas vouée à l’échec. Il faudrait que chacun joue sa partition pour créer un climat apaisé au sein de la famille. Ainsi le complexe du beau-parent n’aura plus lieu d’être au sein des familles recomposées.



123 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
© Copyright 2020 IVIMPACT